10 mars 2017

Le concept d’école expérimentale

Voici une rapide présentation du concept que nous avions tenté de mettre en place :

L’École Expérimentale Rance Émeraude s’apparente à un laboratoire de solutions, et un lieu :

  • où l’on apprend avant tout à se connaître soi-même,
  • où l’on se ré-approprie des outils pour se poser les bonnes questions, vivre en harmonie avec ses propres valeurs,
  • où l’on renoue avec l’école, et retrouve l’envie de croquer la vie à pleines dents,

L’EERE se veut constamment en évolution, et peut être :

  • une école à plein temps,
  • une expérience temporaire (quelques jours par semaine ou quelques mois par an),
  • une alternative viable à la déscolarisation (choisie ou subie),
  • une solution au décrochage scolaire afin de prendre du recul et retourner dans le circuit classique en étant fier d’être soi.

Ce n’est pas l’école, mais ça reste une école, pour que l’enfant ne se sente pas mis à l’écart.

Nos valeurs

  • la responsabilité
  • la confiance
  • l’autonomie
  • la sérénité
  • le plaisir d’apprendre
  • le partage

Notre leitmotiv : incarner ces valeurs au quotidien

Nos actions

  • Accueillir des enfants de 3 ans à 99 ans,
  • Se poser les bonnes questions, penser “solutions”,
  • Ouvrir à l’extra-ordinaire,
  • Se reconnecter à la nature,
  • Faciliter l’émergence de projets similaires

Approche pédagogique

Apprendre à l’enfant à s’écouter, à questionner sa relation à lui-même et avec les autres, à être conscient de ce qui se joue en lui (ses pensées, ses émotions, ses intuitions), à expérimenter par les arts, à se mettre en action, en veillant à ce que le bien commun soit garanti.

Étant hors-contrat, l’EERE profite d’une pleine liberté pédagogique de même que le libre choix de ses intervenants.

Le but n’est pas de formater un groupe ni d’appliquer à la lettre des méthodes toutes faites, mais bien de s’adapter constamment aux besoins de l’individu en replaçant le côté humain et le bon sens au centre des préoccupations.

Nous souhaitons privilégier l’apprentissage mutuel, en s’appuyant le socle commun de connaissances, de compétences et de culture proposé par l’Éducation Nationale. Ensuite, suivant ses objectifs et pour conserver un parallèle avec le système de notation classique, l’enfant définira lui-même son niveau d’acquisition de chaque item (suivant qu’il ait compris, qu’il soit capable de transmettre, et que l’autre soit capable à son tour de le faire).

Nous souhaitons valoriser les capacités de transmission et de partage.